La Vigie

de 2014 à aujourd'hui

La Vigie est un projet que j’ai lancé en 2012 et que j’ai entretenu de façon quasi hebdomadaire pendant deux ans. Je suis un grand consommateur de contenus vidéos sur Internet, des web-programmes qui se développent et qui se diversifient de plus en plus à cette époque. En proposant chaque semaine une sélection des émissions les plus intéressantes ça me permettait de partager mes découvertes, soutenir les créateurs et proposer une première actualité à propos de cette culture émergente.

V.1 : Le PDF interactif (mai à août 2014)

La toute première version de la Vigie les sélections étaient présentées sur des fichiers PDF interactifs. Je voyais le projet comme une gazette numérique qu’on pouvait télécharger et collectionner comme des coupures de journaux donc je trouvais le format PDF intéressant d’autant plus que je le considère sous-exploité. En gardant une mise en page verticale il était même possible de l’imprimer. J’ai d’ailleurs conçu une version flyer que j’allais distribuer dans les queues des festivals geeks.

V.2 : Le site one-page (sept 2014 à jan 2016)

Pour passer à une version html du projet je me suis formé à Bootstrap qui répondait parfaitement à mes exigences : une mise en page en colonnes et fluide. L’objectif était de limiter la navigation à la seule page d’accueil qui se met à jour chaque semaine avec les dernières suggestions. Dans l’esprit, je voulais qu’on consulte la Vigie d’un seul clic comme on consulte un flyer d’un coup d’oeil.

V.3 : La Une interactive (fév à juin 2016)

Pour la version suivante j’ai voulu renforcer le parallèle à la gazette en mettant en place une manchette, et avec le carrousel, j’ai trouvé un moyen de valoriser les visuels sans en faire pâtir les textes — que je voulais garder au dessus de la ligne de flottaison.

V.4 : La revue numérique (lancement en 2017)

Je travaille aujourd’hui sur le repositionnement du projet. Le format de quatre suggestions hebdomadaires que je proposais au départ ne convient plus à l’ampleur qu’ont pris les vidéos sur Internet. Par contre j’ai envie de développer une analyse critique sur ces créations avec des articles plus longs et réflexifs sur les pratiques et les formats.

La suite sur laquelle de travaille depuis quelques semaines aura la forme d’une édition numérique avec, pour commencer, des dossiers, des portraits et des tribunes offertes aux créateurs. Mon but est d’encourager une réflexion commune avec des articles qui peuvent être annotés, corrigés, débattus par les internautes. Ces nouvelles ambitions me permettent de m’intéresser au protocole websocket et de questionner les méthodes du débat d’idée sur Internet.